Revue de presse

Revue de presse internationale - avril 2017

Image
Image
Etats-Unis : Donald Trump signe un décret pour « embaucher américain »
Le 18 avril 2017, le président des Etats-Unis a signé un décret présidentiel pour « acheter américain, embaucher américain ». Ce décret vise notamment à réformer l’attribution des visas dits « H-1B » pour les salariés qualifiés. Le président américain aspire ainsi à mettre fin à la fraude des entreprises qui utilisent ce dispositif de façon abusive. Le dispositif “H-1B” permet d’attribuer chaque année un quota de 85 000 visas, destinés à des personnes postulant à des postes requérant des compétences particulières et qui ne peuvent pas être occupés par des salariés américains, faute de candidats. Le gouvernement américain reçoit ainsi environ 200 000 demandes par an, ce qui oblige l’administration à organiser un tirage au sort pour respecter le quota annuel. Le décret prononcé mi-avril ordonne aux agences fédérales de réprimer les fraudes et les abus dans le programme de visa H-1B, qui est fortement utilisé par les entreprises, notamment technologiques.
Image
Australie : le pays veut lui aussi instaurer la préférence nationale pour l'emploi
Le Premier ministre australien a annoncé mi-avril que le visa 457, qui permet à des travailleurs qualifiés de s'installer dans le pays avec leur famille, serait supprimé au profit d'un autre système, privilégiant les travailleurs locaux. L’Australie va, en définitive, d’une part abolir un visa temporaire de travail extrêmement apprécié des étrangers et, d’autre part, exiger désormais d'eux une plus grande connaissance de la langue anglaise et de meilleures qualifications. Afin d’expliquer ce changement, le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a mis en avant la préférence nationale soulignant par ailleurs que les travailleurs australiens devraient dorénavant avoir la priorité pour les emplois en Australie. Le visa 457 va donc être remplacé par un visa temporaire, valable deux ans et s'appliquant à un nombre plus réduit d'emplois. Un autre type de visa valable quatre ans sera possible, mais exigera une plus grande maîtrise de la langue anglaise.
Image
Japon : le pays manque de chômeurs
Si la lutte contre le chômage est une préoccupation majeure de nombreux Etats, le Japon lui s’inquiète d’un chômage insuffisant. Le gouvernement nippon a en effet indiqué début avril que le taux de chômage du Japon était tombé en février dernier à 2.8 %, soit son niveau le plus bas depuis 22 ans. Après avoir atteint le plein-emploi dès 2014, le pays est dorénavant entré dans une phase de pénurie de main d'oeuvre. Cette pénurie qui perturbait jusqu’ici des secteurs avides de personnels comme la restauration et la distribution, touchent maintenant la logistique ou l’industrie. Une situation qui bride de fait l'activité et démotive les investissements potentiels. Pour compenser ce manque, le gouvernement a, pour l'instant, réussi à faire revenir sur le marché du travail des femmes et des personnes âgées. Le recours à l'immigration est également évoqué, mais demeure une option taboue pour l'exécutif alors que la population japonaise reste extrêmement homogène.
Image
Nouvelle-Calédonie : les artistes, non-éligibles au statut d'intermittent, se tournent vers le portage salarial
En Nouvelle-Calédonie, où le statut d'intermittent n'existe pas, les artistes, considérés comme simples patentés - un statut spécifique à La Nouvelle-Calédonie et similaire à celui d'auto-entrepreneurs - ne bénéficiaient d'aucun droit au chômage, à la retraite ou aux prestations familiales. L’association La Case des artistes a finalement opté pour le portage salarial. Financée pour les trois premières années de fonctionnement par l'Etat, l’association a mis en place un fonds de garantie et peut maintenant faire l'avance des paies et verser les salaires sept jours après la fin de la prestation. Afin de pouvoir assurer son autonomie vis-à-vis des aides publiques, l’association compte sur la professionnalisation d'un vivier d'environ 1.400 intervenants artistiques et culturels pour une population de seulement 275.000 habitants.
Inscrivez-vous à la Newsletter