En Chiffres

Économie : que pèsent réellement les PME et TPE en France ?

Image

Les PME et TPE jouent un rôle primordial dans le tissu économique français.
Que l’on considère leur part dans l’emploi salarié, dans la valeur ajoutée créée en France ou encore dans l’effort de recherche et d’innovation, ces très petites et moyennes entreprises pèsent autant que les grandes entreprises.
Le DataLab Emploi revient au travers de 10 chiffres sur le poids des PME et TPE dans l’économie française.

 

La part des TPE/PME sur le nombre total d’entreprises

01

La France compte 3,1 millions de TPE et PME, soit 99,8 % du nombre total d’entreprises. Une très grande majorité d’entre elles (96 %) sont des microentreprises (MIC).

 

La part du chiffre d’affaires réalisé par les TPE/PME

02

Les TPE et PME réalisent chaque année 1 300 Milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit un peu plus du tiers (36%) du chiffre d’affaires total des entreprises françaises.

 

La part des salariés qui travaillent dans une TPE/PME

03

Sur un total de 14 million de salariés en France (en équivalent temps plein), 7 millions travaillent dans les PME/TPE. Les ETI et grandes entreprises représentent quant à elles respectivement 23 % et 27 % de l’effectif salarié.

 

La part des TPE dans l’emploi salarié

04

Les seules TPE comptent pour 20 % de l’emploi salarié total, avec un poids prépondérant dans la construction et l’hébergement-restauration.

 

La part des TPE/PME qui exportent leurs produits ou services à l’international

05

361 000 TPE/PME exportent leurs produits ou services, dont 317 000 TPE. Cela représente 11,7% des PME et TPE. En comparaison, la part d’exportateurs parmi les grandes entreprises est de 97,7%.

 

La part des TPE qui n’ont aucun salarié

06

Plus de la moitié des TPE n’ont aucun salarié.

 

La part de la contribution des TPE/PME dans la valeur ajoutée du tissu productif

07

Les PME et TPE françaises contribue à hauteur de 44 % dans la valeur ajoutée du tissu productif français (21 % pour les TPE et 23 % pour le PME). Les ETI et grandes entreprises se partagent les 56 % restants.

 

La part des PME qui ont récruté dans les six derniers mois

08

Plus des deux tiers (69 %) des PME ont recruté au moins une personne dans les six derniers mois.

 

La part des PME qui ont des difficulté pour recruter

09

Deux PME sur trois affirment rencontrer des difficultés pour recruter. Les trois principales raisons invoquées sont la pénurie de compétences (54 %), le manque de motivation des candidats (48 %) ou encore la complexité juridique et administrative imposée par le code du travail (43 %)

 

L’augmentation des aides publiques en faveur de TPE/PME depuis 2003

10

Entre 2003 et 2010, le montant des aides publiques en faveur des TPE et PME a augmenté de plus de 150 %, pour atteindre 7,7 milliards d’euros via la création des dispositifs spécifiques « Jeune entreprise innovante », ou encore grâce aux aides de Bpifrance.

 


Sources : INSEE, Les Entreprises en France 2014 (données 2011) et Etude Ipsos pour Randstad (données 2016)

 

Inscrivez-vous à la Newsletter