L'oeil startup

Braincities : l’intelligence artificielle au service des salariés comme des services RH

Image

Deux défis valent mieux qu’un ! Aider tout à la fois les salariés à gérer leur carrière et les entreprises à constituer des équipes fiables et pérennes : c’est le défi que s’est lancé la start-up française Braincities.

 

Au fil de ses multiples expériences entrepreneuriales, dans les domaines culturel puis RH, Kazé Onguene a découvert ce qui, selon lui, conditionne la réussite d’une entreprise : ses équipes. « Être capable d’évaluer rapidement la personnalité d’un candidat potentiel et de constituer une équipe fiable, c’est le fer de lance de toute entreprise », précise-t-il.

Cet ingénieur de formation a alors tenté de résorber 2 maux du secteur des RH :

  • les difficultés de recrutement dans l’informatique, dues à l’inadéquation entre l’offre de formation et l’évolution fulgurante des technologies,
  • le manque de cohérence entre les demandes de recrutement des entreprises et leurs besoins réels.

Face à ces 2 constats, Kazé lance en 2013, avec 2 chercheurs, Ravaka Randimbiarisoa et José Gallardo, la start-up Braincities. Son principal actif ? La technologie d’intelligence artificielle Brainer, capable d’accompagner les actifs dans l’atteinte de leurs objectifs professionnels et dans la gestion de leur carrière.

 

Confier la gestion de sa carrière à l’intelligence artificielle

Côté salariés, la technologie permet de réaliser une “Career Roadmap”, destinée à aider l’individu dans la définition d’un plan de carrière à moyen ou long terme pour se rapprocher au plus près de ses objectifs professionnels.

« Après un certain temps, les salariés ne savent plus toujours pourquoi ils sont dans leur entreprise, ce qui entraîne une une baisse de productivité », constate Kazé Onguene. L’outil de Braincities ambitionne donc :

  • d’analyser la personnalité d’un actif,
  • d’évaluer ses aptitudes techniques et son profil,
  • de l’accompagner dans la réalisation de ses objectifs professionnels, le tout dans le cadre d’un plan de carrière personnalisé.

 

Constituer l’équipe idéale d’une start-up

Côté entreprises, la start-up propose aux jeunes pousses de les aider à constituer des équipes optimales. « Via un outil dédié, le start-uper définit les caractéristiques de son équipe idéale, précise Kazé Onguene. La technologie teste sa personnalité, son projet et lui recommande une équipe en lien avec ses besoins réels. Braincities lui suggère la solution la plus efficace, en réalisant le travail d’un sourceur sur internet ».

Ainsi, la technologie analyse à la fois la personnalité, les compétences et l’ambition des individus à travers leur présence sur internet, mais aussi la cohérence de la future équipe via l’analyse des projets et des objectifs.

 

Une conviction : l’obsolescence des méthodes de recrutement traditionnel

La proposition de valeur de Braincities pour les entreprises ? Éviter les erreurs de recrutement, tout simplement. Parmi les clients déjà séduits, l’entreprise compterait notamment L’Oréal ou encore Thales. « La communauté scientifique valide le système et les process de Braincities », explique le dirigeant. Cette collaboration étroite constitue, selon lui, l’un des principaux atouts de Braincities.

Dans les prochains mois, Braincities entend mettre l’accent sur le développement de ses 2 solutions. À plus long terme, la start-up entend bien surfer sur l’évolution du secteur des RH. « Le recrutement est un concept obsolète, il ne fonctionne pas dans une économie digitalisée et moderne, précise Kazé Onguene. D’ici 2030, les entreprises vont se transformer ; les tâches répétitives vont être automatisées et assurées par l’intelligence artificielle ».

Braincities a pour ambition de rendre l’intelligence autonome et dotée d’empathie, afin que les robots du futur puissent comprendre les humains et collaborer avec eux. D’après le dirigeant, « dans le futur, on n’embauchera plus pour des compétences, mais pour des qualités humaines spécifiques à chacun ».

Inscrivez-vous à la Newsletter